Le champ de la mission du prophète Muhammad

« Peu s’en faut que ceux qui mécroient ne te transpercent par leurs regards, quand  ils entendent le Coran, ils disent : « Il est certes fou ! » Et ce n’est qu’un Rappel, adressé aux mondes ! ». Coran 68 :51 à 52 .

Le Gourou de Vuvamu n’a jamais respecté l’obligation de réserve qu’impose l’ignorance sur un sujet. Il est préférable de se taire et non d’exposer son ignorance à la place publique, avec tous les risques que cela comporte.Pris dans un tourbillon de contradictions des thèses à défendre, Nkusu soutient mordicus que l’Islam ne serait qu’une religion propre aux Arabes. Il  fait preuve d’un manque d’objectivité criant en faisant dire au Coran ses propres hallucinations.

Si l’islam était un message destiné à la Communauté arabe ou à l’humanité tout entière, seul le prophète était habilité à le déclarer par ses dires, faits et gestes, conformément à ce verset : « Nous avons fait descendre sur toi le Saint Coran, afin que tu expliques clairement aux gens tout ce qui leur a été envoyé de la part d'Allah.»   Coran 16 : 44 .

Pour rendre culte à la vérité, je présente dans les grandes lignes les faits objectifs et sacrés qui corrigent les erreurs d’interprétation et de déformation des textes du Coran sur le champ de la mission du prophète de l’Islam par le Centre  du profond sommeil spirituel négro-africain Vuvamu.                                            

L’histoire atteste que  les trois premières années d’existence de l’islam sous sa forme parachevée, la prédication était secrète et le prophète n’y invitait que les gens de confiance. C’était la première étape de la prédication du message islamique, appelée l’islam secret et limité. 

La quatrième année de sa Mission, le Prophète de l’Islam reçut l'ordre d'Allah d'entamer la deuxième étape de la prédication du message en avertissant ses proches parents: «Avertis tes plus proches parents…»  Coran 26: 214.  C’était la deuxième étape de la prédication islamique, l’islam familial.

En réponse  à cette révélation, le Prophète de l’Islam invita ses proches et les chefs de Bani Hashim chez lui où il  avait préparé un repas pour eux. Lors de cette réunion, il n’a pas eu l’opportunité de présenter sa mission, perturbé par son oncle paternel Abou Lahab.                                                                                                Après avoir servi le repas lors de la deuxième rencontre, il dit à ses invités :

"Ô mes oncles et mes cousins, je suis l'apôtre de Dieu, envoyé vers tous les hommes en général, et vers vous en particulier. Croyez en Dieu et à ma mission, et Dieu vous donnera le paradis éternel… »                                Puis Abu Talib dit: "Mon fils, tu as parlé et nous avons entendu; laisse-nous aller et réfléchir jusqu'à demain". Le Prophète dit ensuite: "Mes oncles et mes cousins, si vous ne cherchez pas l'autre monde, au moins recherchez le bonheur de ce monde; car Dieu répandra ma religion, et l'empire de l'Arabie, de la Perse et de Rome m'appartiendra. Y a-t-il quelqu'un parmi vous qui veuille répondre à mon appel, et que je puisse nommer mon vicaire ?". Tous gardèrent le silence. Alors Ali dit : "Ô apôtre de Dieu, si personne ne croit, moi je suis croyant". Le Prophète répond : "Ô Ali, tu as cru, et tu es mon frère et mon vicaire". Les autres se levèrent et sortirent. Ils se moquèrent d'Abu Talib, en lui disant: "Mohammed a fait de ton fils ton maître".

Certes, Nkusu et Lobola n’ont pas une bibliothèque fournie ni n’ont mené des recherches sérieuses sur l’islam. Sinon, quelle est la portée de cette phrase si ce n’est que Muhammad (s.a.w) est un prophète universel : «Ô mes oncles et mes cousins, je suis l'apôtre de Dieu, envoyé vers tous les hommes en général, et vers vous en particulier » ?  Etre envoyé pour tous les hommes en général veut-il dire être l’envoyé exclusif de sa communauté ? Allons au bout de la logique. Etre envoyé  pour les Arabes en particulier veut-il dire n’être envoyé qu’aux Arabes ?

Allah ordonnera à Son Messager de rendre publique la prédication de l'islam, en lui révélant le verset : « Expose donc clairement ce qu'on t'a commandé et détourne-toi des associateurs »  Coran 15: 94 .                                 C’est l’étape de la prédication publique à la Mecque et ses alentours.

 En réponse à cette révélation, il se rendit au temple de la Kaaba et le récita devant les hommes. A Safa, devant les habitants de la Mecque  réunis, il dit: "Quelle conduite ai-je tenue parmi vous?" Ils répondent: "Tu es un homme véridique et sûr; nous n'avons jamais entendu de toi un mensonge". Mohammed (s.a.w) reprend: "Maintenant je dis: Je suis l'apôtre de Dieu, envoyé vers vous. Adorez Dieu et abandonnez les idoles, sinon le châtiment descendra sur vous du ciel et vous serez exterminés". Abu Lahab, son oncle, qui se trouvait dans l'assistance, se lèva et dit: "Toi, Mohammed, tu veux nous appeler à une religion. Sois maudit, toi et ta religion". Il engage le peuple à se retirer, en disant: "Allez, ce Mohammed est fou".

 Enfin, toujours à la Mecque et avec la publicité de l’islam, plusieurs  révélations coraniques ont mis l’accent sur l’universalité de sa mission :                                                                                                     

« Et Nous ne t’avons envoyé qu’en tant qu’annonciateur et avertisseur pour toute l’humanité. Mais la plupart de gens ne le savent pas ». Coran 34 :28 ,                                         

« Nous ne t’avons envoyé qu’à titre de miséricorde pour les mondes » Coran 21 : 107, 

 «  Dis : O hommes, je suis pour vous tous le Prophète de Dieu. A Lui appartient la royauté des cieux et de la terre. Nul n’est dieu que Lui. Il fait vivre et il fait mourir. Croyez en Dieu et en son envoyé, le Prophète illettré, qui croit en Dieu et en Ses paroles. Suivez-le afin que vous soyez bien guidés ». Coran 7 : 158                                « Béni soit Celui qui a révélé le Discernement (le Coran) à Son serviteur pour qu’il soit un avertisseur pour l’univers ». Coran 25 : 1

Pour marquer clairement le champ de sa mission, voici comment le prophète de l’Islam avait, de son vivant et pendant son apostolat, démontré  l’universalité de son message présentée dans les différents versets ci-haut cités sur le plan pratique   :                                                                                                                            Primo, il avait de son vivant et pendant son apostolat des disciples issus des autres nations non arabes dont les plus illustres étaient : Bilal, l’Abyssinien, qui était ministre de l’information et des finances dans le gouvernement islamique dirigé par le prophète à Médine ; Souahib, le Romain, Salman, le Perse, Abdallah ibn Salam, l’Hébreu, pour ne citer que peu.                                                                                                                                    Secundo,  en l'an 6 de l'Hégire, le Prophète de l’Islam avait envoyé des correspondances  aux principaux  gouvernants non arabes de son époque les invitant à l'Islam, en l'occurrence l'empereur de Perse (actuel Iran), au César de Rome, au gouverneur d'Egypte, et au Négus, l'empereur de l’Abyssinie.

À Héraclius, il écrit : Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.Cette lettre a été écrite par Mohammed, le serviteur et Messager de Dieu, à Héraclius, souverain de Rome.  Bénis soient ceux qui suivent la voie de la révélation. Après ce préambule, je vous invite à l’islam.  Embrassez l’islam afin de trouver la paix et Dieu vous donnera une double récompense.  Si vous le rejetez, vous porterez sur vos épaules le fardeau des péchés de vos sujets et de vos fidèles.  Ô gens du Livre !  Venez à une parole commune entre nous et vous, c’est-à-dire de ne servir nul autre qu’Allah, de ne point lui attribuer d’associés et de ne prendre personne d’autre comme seigneur en dehors de Lui.  Mais si vous vous détournez, nous disons : « Soyez témoins que nous, nous sommes soumis ».

 A Chosroes, il écrit : Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.                                          De Mohammed, Messager de Dieu, à Chosroes, grand roi de Perse.Que la paix soit sur ceux qui suivent la voie de la révélation, qui croient en Allah et en Son Messager, qui attestent qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah et que je suis le Messager d’Allah, envoyé à l’humanité tout entière afin que chaque homme vivant soit averti qu’il doit respect et adoration à Allah. Embrassez l’islam afin de trouver la paix; sinon, vous porterez le fardeau des péchés des Mages.

Au Négus, le Prophète  a écrit : Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.                           De Mohammed, le Messager d’Allah, au Négus, grand roi d’Abyssinie.Que la paix soit sur ceux qui suivent la voie de la révélation.Gloire à Allah en dehors de qui il n’y a pas d’autre dieu, le Souverain, le Pur, l’Apaisant, le Rassurant, le Prédominant. J’atteste que Jésus, fils de Marie, est l’Esprit de Dieu et Son Verbe, qu’Il a envoyé à Marie, la Vierge, la bonne, la pure, de façon à ce qu’elle donne naissance à Jésus.  Dieu l’a créé de Son Esprit et de Son souffle comme Il a créé Adam de Sa main et de Son souffle.  Je vous invite à adorer Dieu, l’Unique qui n’a point d’associés et à Lui obéir, ainsi qu’à suivre ma voie et à croire en ce qui m’a été révélé, car je suis le Messager de Dieu. Je vous invite, ainsi que vos hommes, à adorer le Seigneur.  J’ai accompli ma tâche: je vous ai averti. Suivez donc mon conseil. Que la paix soit sur ceux qui suivent la voie de la révélation.

A Muqauqis, gouverneur des Coptes d’Égypte : Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.     De Mohammed, le Messager d’Allah, à Muqauqis, gouverneur des Coptes.Que la paix soit sur celui qui suit la voie de la révélation. Je vous invite à l’islam afin que vous trouviez la paix. Si vous répondez à cette invitation, Dieu vous accordera double récompense.  Si vous la rejetez, alors vous porterez le fardeau des péchés de vos sujets.  Ô gens du Livre !  Venez à une parole commune entre nous et vous, c’est-à-dire de ne servir nul autre qu’Allah, de ne point lui attribuer d’associés et de ne prendre personne d’autre comme seigneur en dehors de Lui.  Mais si vous vous détournez, nous disons : « Soyez témoins que nous, nous sommes soumis ».

Enfin, tertio, il a prononcé des paroles explicites à ce sujet : « Allah m'a accordé cinq choses dont aucun prophète n'a bénéficié avant moi ... chaque prophète était envoyé seulement à son peuple, moi j'ai été envoyé à chaque rouge et chaque noir”.

Pourquoi le prophète de l’Islam avait –il accepté des disciples non Arabes, invité des dirigeants non Arabes à l’Islam et dit que son message concerne les gens de toutes les races si sa mission ne devait se limiter qu’à la Mecque et ses alentours  et que chaque peuple ne devait suivre que son livre et son avertisseur ? Comment appelle –t- on un message qui s’adresse aux gens de toutes les races ?                                                                                                                           

C’est Muhammad (s.a.w), le parfait interprète du Coran, qui dit qu’il est le Messager de Dieu pour toutes les races. L’aurait-il dit s’il n’était envoyé qu’aux Arabes comme le prétend faussement Nkusu ? Le prophète Muhammad (s.a.w) avait-il mal interprété le Coran ou c’est Nkusu qui pèche en eaux troubles ?   Les Perses (Iraniens), les Romains, les Abyssiniens (Africains)  font-ils partie de la Communauté  arabe ou avaient-ils requis un prophète? Le débat est clos.                                                                                                                     

Les versets du Coran et la tradition prophétique dénotent la nature universelle de la mission du prophète Muhammad (s.a.w). En tant que message destiné à l’univers et parti d’un point du globe terrestre, c’est tout à fait normal qu’il s’adresse tantôt ou à la fois aux Arabes, aux chrétiens, aux Juifs et au reste du monde. Cela étant, il est donc malsain de focaliser l’attention sur des versets qui traitent une des étapes du message.

S’il fallait suivre la logique de Nkusu, l’on dirait que le prophète Muhammad (s.a.w) était le prophète envoyé pour sa propre famille biologique. Il aurait en sa faveur le Coran 26 :214. En se  basant sur ce texte, il peut exclure les autres Arabes de la Mecque et de ses alentours qui ne sont pas de la famille du prophète Muhammad (s.a.w)      Pour faire de Muhammad le prophète des Arabes et non seulement des membres de sa famille, Nkusu est obligé à tenir compte d’autres versets du Coran, comme :                                                                                  «Tu(Mohammed) es certes du nombre de messagers sur un chemin droit, c’est une révélation de la part du Tout Puissant ; du Très-miséricordieux, pour que tu avertisses un peuple dont les Ancêtres n’ont pas été averti… » Sourate 36 : 3-6  et 62 : 2 «  C’est lui qui a envoyé à des gens sans livre (les Arabes) un messager des leurs qui leur enseigne le livre et le message bien qu’ils étaient auparavant dans un égarement évident» et d’autres qu’il a cités.                                                                                            

L’on doit signaler que ces versets soulignent que le prophète Muhammad (s.a.w)  avait été envoyé aux Arabes, ils ne disent pas qu’il était envoyé seulement aux Arabes. La différence est de taille !                             

Il est fondamental de relever que les versets suivants présentés par Lobola, collaborateur et probable éminence grise de Nkusu, ne sont pas restrictifs à l’universalité du message islamique. Il s’agit de :                                    «Nous avons envoyé avant toi des Prophètes à leur peuple. Ils leur ont apporté les preuves claires ; et Nous avons tiré vengeance des gens qui furent criminels, car c’est à Nous de secourir les croyants » 30 :47 , «Nous avons assigné à chaque communauté un rite qu’ils (les membres) suivent. (Les impies) ne doivent pas se disputer avec toi l’ordre reçu…  » Coran 22 : 67-72 , 41 : 44 et  42 : 47.                                                                                                                                              

Je dois souligner que la langue arabe n’est pas un argument en défaveur de l’universalité  du message islamique. L’on n’a pas besoin d’une langue universelle pour qu’un message soit universel. Ce n’est pas la langue arabe qui est universelle mais le message islamique qui l’est. Pour faire comprendre à Nkusu Nzalampanda  la pertinence de cette remarque, j’avais eu par le passé lors des différents débats télévisés où nous avons partagé  le plateau à leur retourner la pièce de la monnaie  avec un raisonnement par l’absurde. Admettons que le faux est vrai, que par hypothèse et pour les besoins de la cause que Papa Simon KIMBANGU était le prophète de la race noire. Alors, dans quelle langue de tous les Noirs aurait-il présenté son message ? Est-ce le Kikongo ou croient-ils que tous les Noirs sont –ils des Bakongo ?                                                                                                        La réponse c’est qu’il n’existe pas une langue pour toute la race noire. Son message en Kikongo, toujours si le faux est vrai, devrait être traduit et présenté dans les différentes langues parlées par les Noirs. De même, les Bakongo seraient le noyau à partir duquel son message devrait atteindre les autres Noirs.                                 

C’est justement ce raisonnement qui s’applique dans le compte du message de l’Islam. Le prophète de l’Islam est venu pour les hommes de toutes les races, mais sa mission ne devait commencer que quelque part (en Arabie) et parmi un peuple(les siens, les Arabes) pour ensuite atteindre les autres destinataires sur la surface de la terre. Une langue devait porter ledit message. Il a démontré cela par a+b.               

Lorsqu’il s’agit de PapaSimon KIMBANGU, Nkusu oublie le principe selon lequel un prophète ne vient qu’avec la langue de son peuple car le Kikongo n’est pas la langue de tous les Noirs mais celle des Bakongo (cela disqualifierait Kimbangu comme libérateur de la race noire selon sa doctrine).Il est aussi à noter que le kikongo n’a jamais été la langue la plus parlée de la race noire, et le royaume kongo n’a jamais été le plus grand royaume du continent africain.

Que Dieu ait envoyé des avertisseurs et des sages dans toutes les communautés ou qu’il  ait prescrit un culte à chaque peuple, cela n’enlève rien au caractère universel du message islamique. Il faut seulement souligner que tout cela était antérieur à l’avènement de l’Islam par le prophète Muhammad (s.a.w). Le même Dieu qui a fait cela par le passé  invite les hommes de toutes les races à adhérer à l’Islam et le Coran met en exergue que l’islam a reçu la mission de fédérer l’humanité et ses idéologies.

Contrairement aux mensonges de Nkusu Nzalampanda qui soutient que l’islam est exclusivement une religion arabe, le Coran déclare que le prophète de l’islam est aussi venu pour guider les gens du livre (chrétiens et Juifs) et le Coran doit supplanter les livres antérieurs.Ces versets le soulignent clairement :

-   « C'est Lui qui a envoyé Son messager (Muhammad), avec le guide et la Religion de la Vérité, pour supplanter toute autre religion, n’en déplaise aux païens. » Coran 61 : 9.    

-        « Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d'après ce qu’Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t’est venue. A chacun de vous Nous avons assigné une législation et une voie à suivre. Si Allah l’avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu'Il vous donne. Faîtes preuve d’émulation dans l’accomplissement des bonnes œuvres. C'est vers Allah qu'est votre retour à tous ; alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez.* Juge alors parmi eux d'après ce qu'Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, et prends garde qu'ils ne tentent de t'éloigner d'une partie de ce qu’Allah t’a révélé. Et puis, s’ils refusent (le jugement révélé) sache qu’Allah veut les affliger (ici-bas) pour une partie de leurs péchés. Beaucoup de gens, certes, sont des pervers. » Coran 5 : 49 à 50.

 

Le Coran doit avoir prééminence sur tous les livres antérieurs et l’Islam doit tout supplanter.

Voici la confirmation coranique attestant que le prophète de l’islam est aussi venu pour les chrétiens et les Juifs ;

-   « Vous, gens du Livre! Notre Messager (Muhammad) vous est certes venu, vous exposant beaucoup de ce que vous occultiez  du Livre, et passant sur bien d'autres choses! Il s’agit d’une lumière et d’un Livre explicite, qui vous sont certes venus d'Allah! » Coran 5 : 15.

-   « Vous, gens du Livre! Notre Messager (Muhammad) estvenu pour vous éclairer après une interruption des messagers, afin que vous ne disiez pas: "Il ne nous est venu, ni annonciateur de bonnes nouvelles, ni avertisseur". Voilà donc, que vous est venu un annonciateur et un avertisseur. Et Allah est Omnipotent. » Coran 5 : 19 .

Si le prophète de l’Islam, à qui le Coran fut révélé et qui a reçu mission de le transmettre en l’expliquant aux hommes, dit qu’il est le prophète auprès des hommes de toutes les races, de toutes les tribus, de tous les peuples, alors qui est Nkusu Nzalampanda pour  dire le contraire quand on sait qu’il reconnait dans sa doctrine que Muhammad (s.a.w)est un prophète véridique ? Ou bien Muhammad (s.a.w) est un envoyé de Dieu, alors ce qu’il a dit est vrai et la conséquence c’est que Nkusu est un imposteur. Ou bien Muhammad (s.a.w)n’était pas un envoyé de Dieu alors Nkusu demeure toujours un imposteur.                                              

Dans la doctrine de Vuvamu, il est clairement indiqué qu’un prophète ne ment jamais. Alors Nkusu  ne doit pas croire à la fois à une chose et à son contraire ! Cette attitude n’est pas digne d’homme instruit et pondéré mais propre aux gens dont les esprits et les fantasmes se disputent le cerveau. Quel blasphème !       

 

     

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×