Yahweh, le Dieu d’Ismaël                                                                      

 « Les pires des bêtes auprès d’Allah, sont, (en vérité), les sourds-muets qui ne raisonnent pas ». Coran 8 : 22.

Contrairement au blasphème du blasphémateur, la Bible  présente Yaweh comme étant le Dieu d’Ismaël. Les arguments sont légion. Méditons ces textes. Le premier texte dit :                                                                  

« Et Abraham dit à Dieu: Oh! Qu’Ismaël vive devant ta face! 19 Dieu dit: Certainement Sara, ta femme, t'enfantera un fils; et tu l'appelleras du nom d'Isaac. J'établirai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui. 20 A l’ égard d'Ismaël, je t'ai exaucé. Voici, je le bénirai, je le rendrai fécond, et je le multiplierai à l'infini; il engendrera douze princes, et je ferai de lui une grande nation.» Genèse 17 : 18 à 20.                                                                                                                                    

Abraham a consacré son fils Ismaël à Yaweh et ce dernier l’a exaucé et promis de faire de son fils une grande nation.

 D’autres textes renchérissent :                                                                                                                

 « Et elle dit à Abraham: Chasse cette servante et son fils, car le fils de cette servante n'héritera pas avec mon fils, avec Isaac. 11 Cette parole déplut fort aux yeux d'Abraham, à cause de son fils. 12 Mais Dieu dit à Abraham: Que cela ne déplaise pas à tes yeux, à cause de l'enfant et de ta servante. Accorde à Sara tout ce qu'elle te demandera; car c'est d'Isaac que sortira une postérité qui te sera propre. 13 Je ferai aussi une nation du fils de ta servante; car il est ta postérité. » Genèse 21 : 10 à13.

« Dieu fut avec l'enfant, qui grandit, habita dans le désert, et devint tireur d'arc. 21 Il habita dans le désert de Paran, et sa mère lui prit une femme du pays d'Égypte. » Genèse 21 : 20 à 21                                                   Le Dieu qui a exaucé Abraham et qui était avec Ismaël dans le désert c’est Yaweh. C’est lui qui a fait d’Ismaël une grande nation. Le lecteur comprend que Yaweh est le Dieu d’Ismaël et des Arabes.                                                                                                                                                                            

Je me dois de poser une question à mes frères partisans de cette doctrine hérétique de dire à partir de quel moment Yaweh avait-il cessé d’être le Dieu d’Ismaël pour laisser la place à Allah ? Absurde !  

 Enfin, du fait que Yaweh n’a pas cité Ismaël dans son message  aux enfants d’Israël par l’entremise de Moise, Nkusu argue  que Yaweh n’est pas le Dieu d’Ismaël. Le message en question dit :                                             « Jéhovah le Dieu de vos ancêtres, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob m’a envoyé vers vous ».Exode 3 : 15.                     

C’est monstrueux comme argument! C’est qu’il faut souligner ici c’est qu’il n’était pas dans l’intention de Yahweh de citer toutes ses créatures. Sinon, l’on devait aller jusqu’au bout de cette absurdité de Vuvamu en soulignant que le fait qu’il  n’a pas cité Lucifer, Adam, Eve, Abel, Seth, Enoch, Noé, Sem, Cham ,Japhet, Nimrod , Sarah, Lot, les fils d’Abraham avec Ketura : Zimrân, Yoqshân, Medân , Madiân, Yishbaq et Shouah ; Esaû, les créatures matérielles et immatérielles, pour ne citer que peu, c’est qu’il ne serait pas leur Dieu. Alors, peuvent-ils dire qui était leur Dieu ?                                                                                                               

 La réalité de choses c’est que dans son message, Yaweh a cité aux enfants d’Israël leurs ancêtres masculins directs, piliers de l’alliance; Jacob débaptisé Israël est fils d’Isaac, qui est à son tour fils d’Abraham. En d’autres termes, c’est à Abraham que Yahweh a promis de conclure une alliance avec Isaac et sa postérité ; il cite Isaac car c’est avec ce dernier qu’il a établir cette alliance ; et il cite Jacob, parce que c’est de lui que sont nés les douze tribus qui constituent la postérité d’Isaac avec laquelle Dieu a promis de conclure une alliance après qu’il soit parti ,car dans Genèse 17 :19, nous lisons ce qui suit : « J'établirai mon alliance avec lui comme une alliance perpétuelle pour sa postérité après lui ». Enfin, les mots d’Exode 3 : 15 sont non seulement ceux du premier messager de Dieu envoyé à la postérité d’Isaac, mais aussi les mots de l’unique messager de Dieu à qui a été révélé la loi qui détaillait les clauses de l’alliance que Dieu a promis de conclure avec la postérité d’Isaac.

La pensée tortueuse de Nkusu correspond bien au portrait brossé par Salomon :                                                « Lorsque le sage parle, les gens approuvent, alors que l’insensé est déconsidéré à cause de ses paroles. Il commence par dire des sottises et termine par de dangereuses insanités…L’insensé se fatigue beaucoup pour peu, lui qui ne sait même pas trouver  son chemin pour aller en ville.»Ecclésiaste 10 : 12 à 15.

 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site