Kimbangu et la libération de l'homme noir

                                      1921 : Libération de la race noire ou trompe-œil ?

« Ce qui intéresse le sot n'est pas de comprendre, mais de faire étalage de ses propres pensées. » Proverbes 18 : 2.


Les sentiments de la suprématie Kongo sont très prononcés dans la doctrine du Kimbanguisme dit traditionnel, et sa nostalgie pour le royaume Kongo n'est pas à démontrer. L'an 1491 du baptême du roi Nzinga Nkuwu ajouté aux 430 ans compensant la période d'esclavage israélien en Egypte nous amène à 1921. C'est à partir de cette année que les Noirs devaient retrouver la liberté et recréer une harmonie et un climat propice à leur développement en suivant Papa Simon KIMBANGU, le prophète restaurateur qui aurait été envoyé pour la race noire. Comme ils ne le suivent pas leur souffrance continue ! Telle est la pensée de l'hérétique.
La conséquence logique de ce raisonnement c'est que si jamais il était prouvé que les Israélites n'avaient pas passé 430 ans en esclavage sur le territoire égyptien, l'année 1921 perdra du coup toute sa valeur spirituelle dans le sens de la libération de la race noire par Papa Simon KIMBANGU et 1491 ne sera plus une année fatidique pour les Africains.

Pour vérifier la justesse ou l'impertinence de cette doctrine au centre du Kimbanguisme dit traditionnel, je vais axer ma réflexion autour de cette question essentielle : Les Israélites avaient-ils réellement passé 430 ans d'esclavage en Egypte ?
Quiconque lit exode 12 : 41 à 42 répondra d'emblée que le séjour égyptien d'Israël était de 430 ans : «Le séjour des enfants d'Israël en Égypte fut de quatre cent trente ans. 41 Et au bout de quatre cent trente ans, le jour même, toutes les armées de l'Éternel sortirent du pays d'Égypte. 42 Cette nuit sera célébrée en l'honneur de l'Éternel, parce qu'il les fit sortir du pays d'Égypte; cette nuit sera célébrée en l'honneur de l'Éternel par tous les enfants d'Israël et par leurs descendants. ». C'est biblique bien sûr.
Par contre, la même Bible, dans Genèse 15 :13, renseigne que le délai d'esclavage en Egypte et non depuis Canaan ou encore moins depuis la promesse faite à Abraham devait être de 400 ans. Il s'agit du délai de servitude et non de séjour en Egypte. Il est écrit :
« 13 Et l'Éternel dit à Abram : Sache que tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux; ils y seront asservis, et on les opprimera pendant quatre cents ans. ».
Des siècles plus tard, Etienne confirmera que le séjour égyptien des Israélites était de 400 ans, et cela est souligné dans Actes des apôtres 7 : 6: «6 Dieu parla ainsi: Sa postérité séjournera dans un pays étranger; on la réduira en servitude et on la maltraitera pendant quatre cents ans. ».
Si l'on s'en tient à Genèse 15 :13 et à Actes des apôtres 7 : 6 , ce qui est aussi biblique, 1921, l'année du début de la mission de Papa Simon KIMBANGU pour la libération de la race noire aura volé en éclats car 1491 + 400 égalent 1891, et cela ne veut rien dire du tout !
La seule conclusion préliminaire à tirer à ce niveau c'est que la Bible donne deux périodes sur le délai d'esclavage du peuple d'Israël en Egypte. L'on doit aller au-delà des affirmations pour considérer les faits et c'est là qu'apparaît la vérité dans toute sa splendeur.
La réalité est tout autre. Je dois commencer par souligner que Lévi, un des fils de Jacob, s'était présenté en Egypte avec ses fils Guerschon, Kehath et Merari : « 3 Et Dieu dit: Je suis le Dieu, le Dieu de ton père. Ne crains point de descendre en Égypte, car là je te ferai devenir une grande nation. 4 Moi-même je descendrai avec toi en Égypte, et moi-même je t'en ferai remonter; et Joseph te fermera les yeux. 5 Jacob quitta Beer-Schéba; et les fils d'Israël mirent Jacob, leur père, avec leurs enfants et leurs femmes, sur les chars que Pharaon avait envoyés pour les transporter. 6 Ils prirent aussi leurs troupeaux et les biens qu'ils avaient acquis dans le pays de Canaan. Et Jacob se rendit en Égypte, avec toute sa famille. 7 Il emmena avec lui en Égypte ses fils et les fils de ses fils, ses filles et les filles de ses fils, et toute sa famille. 8 Voici les noms des fils d'Israël, qui vinrent en Égypte. Jacob et ses fils. Premier-né de Jacob: Ruben. 9 Fils de Ruben: Hénoc, Pallu, Hetsron et Carmi. 10 Fils de Siméon: Jemuel, Jamin, Ohad, Jakin et Tsochar; et Saul, fils de la Cananéenne. 11 Fils de Lévi: Guerschon, Kehath et Merari. » Genèse 46 : 3 à 11.

Voici maintenant les faits qui attestent sans conteste que les Israélites n'avaient jamais passé ni 400 ans ni 430 ans d'esclavage en Egypte et il faut une attention soutenue :

Premièrement, s'il faut prendre les durées de vie de ceux qui entrèrent et sortirent d'Egypte, le total ne donnerait ni 430 ans ni 400 ans de séjour. En effet, Kehath, fils de Lévi et petit fils de Jacob, faisait partie de ceux qui avaient émigré en Egypte avec Jacob. Il a vécu 133 ans. Un de ses fils nés en Egypte c'est Amram. Il y mourut âgé de 137 ans. Amram a engendré Moïse, qui a libéré les Israélites à l'âge de 80 ans :
« 18 Fils de Kehath: Amram, Jitsehar, Hébron et Uziel. Les années de la vie de Kehath furent de cent trente-trois ans. 19 Fils de Merari: Machli et Muschi. Ce sont là les familles de Lévi, avec leur postérité. 20 Amram prit pour femme Jokébed, sa tante; et elle lui enfanta Aaron, et Moïse. Les années de la vie d'Amram furent de cent trente-sept ans.» Exode 6 :18-20 .
Donc, 133 ans+ 137 ans+80 ans = 350 ans. Or, Kehath était deuxième d'une famille de trois membres. En tenant compte des us et coutumes de cette époque-là, il devait, au minimum, être âgé de 3 ans lorsqu'il y était entré. Il faut donc retrancher 3 ans de 350 ans. Alors, 347 ans + 1491= 1838. Papa Simon KIMBANGU n'a pas existé en 1841. Par conséquent, 1491 n'a aucune signification pour les Noirs. Ces 347 ans représentent la période maximale du séjour égyptien d'Israël, les quatre générations. Comment veut-on que la durée d'esclavage israélien en Egypte soit supérieure à la durée de leur séjour sur le même territoire ? Ces calculs ne sont pas du tout exacts en ce qu'ils ne tiennent pas compte du fait qu'Amram a vécu un temps avec son père Kehath, de même Moïse avec Amram, son père. Ils se fondent sur l'hypothèse selon lequel ces hommes sont nés la dernière année d'existence de leurs parents.

Deuxièmement, la servitude des Israélites n'a commencé que des années après la mort de Joseph et elle n'a jamais concerné ceux qui étaient entrés en Egypte avec Jacob. La preuve de cette affirmation c'est le texte d'Exode 1 : 6 à 13 qui déclare : « Les personnes issues de Jacob étaient au nombre de soixante-dix en tout. Joseph était alors en Égypte. 6 Joseph mourut, ainsi que tous ses frères et toute cette génération-là. 7 Les enfants d'Israël furent féconds et multiplièrent, ils s'accrurent et devinrent de plus en plus puissants. Et le pays en fut rempli. 8 Il s'éleva sur l'Égypte un nouveau roi, qui n'avait point connu Joseph. 9 Il dit à son peuple: Voilà les enfants d'Israël qui forment un peuple plus nombreux et plus puissant que nous (ce verset qu'aucun commentaire de la bible ne s'hasarde à expliquer, est plus qu'absurde. Car les israélites immigrés ne pouvaient devenir plus nombreux et plus puissants que les égyptiens). 10 Allons! Montrons-nous habiles à son égard; empêchons qu'il ne s'accroisse, et que, s'il survient une guerre, il ne se joigne à nos ennemis, pour nous combattre et sortir ensuite du pays. 11 Et l'on établit sur lui des chefs de corvées, afin de l'accabler de travaux pénibles. C'est ainsi qu'il bâtit les villes de Pithom et de Ramsès, pour servir de magasins à Pharaon. 12 Mais plus on l'accablait, plus il multipliait et s'accroissait; et l'on prit en aversion les enfants d'Israël. 13 Alors les Égyptiens réduisirent les enfants d'Israël à une dure servitude.».
Cela étant, Kehath, ayant fait partie de la génération des émigrés économiques en Egypte, n'était pas concerné. L'on doit déduire le nombre d'années de sa vie (137 ans). Les calculs préliminaires de la période d'esclavage israélien en Egypte donnent : 137 ans de vie d'Amram, fils de Kehath et père de Moïse+ 80 ans d'âge de Moïse =217 ans. 217 ans d'esclavage +1491 l'année du baptême du roi Nzinga Nkuwu = l'an 1708. Cela ne veut rien dire du tout pour les Noirs.

Troisièmement, il sied de relever que Moïse n'est pas né après la mort de son père pour que les 217 ans soient le résultat de l'addition de la durée de sa vie et celle de son père, Amram. Donc, il s'ensuit logiquement que la durée de la période d'esclavage des israélites en Egypte doit être en dessous de 217 ans, car la Bible ne donne non seulement pas d'information sur l'âge d'Amram lorsque le nouveau roi égyptien qui n'a point connu Joseph avait décidé de réduire les israélites en esclavage, mais aussi elle ne dit mot sur l'âge d'Amram le jour où naquit Moise. Peut-être que Moise, le benjamin de la famille d'Amram, est né lors que son père avait 20, 30, 40, 50, 60, 70 ou tout au plus 80 ans. Sinon, la Bible l'aurait signalé comme elle l'a d'ailleurs fait avec le cas d'Abraham lorsque lui naquirent Ismaël à 86ans (Ge 16 :16) et Isaac à 100 ans (Ge 21 :5).
Or, nous sommes sans le savoir qu'à l'époque de patriarches jusqu'après la codification de la Torah, le mariage, dans les us et coutumes israélites, était toujours consommé dès que le garçon atteignait l'âge de puberté. Ainsi, Moise pourrait probablement avoir vu jour entre la période de 20 à 50 ans d'âge de son père.
En outre, en lisant Exode 1 et 2, il apparait non seulement qu'Amram était le contemporain du nouveau roi égyptien qui n'avait point connu Joseph et qui inaugura la servitude des israélites en Egypte, mais aussi Moise lui-même naquit sous le règne de ce roi. Cela étant, la période d'esclavage des israélites en Egypte ne pouvait donc pas aller au delà d'une quatre vingtaine d'années. Cette thèse est confirmée par le fait que selon l'esprit téléologique des chapitres 1 et 2 du livre d'Exode, Moise naquit lorsque ce nouveau roi égyptien qui n'avait point connu Joseph a pris la décision de réduire en servitude les enfants d'Israël et de tuer tout garçon qui naitrait d'une femme israélite, mais de laisser plutôt vivre la fille. C'est pourquoi, dans Exode 2, seul Moise est présenté comme l'enfant qui est né de l'union de ses parents et que sa mère l'aurait caché pendant trois mois avant de le placer à dessein dans un panier sur la rive du fleuve sacré pour qu'il soit retrouver par la fille de Pharaon lors des ablutions religieuses que cette dernière y faisait. Pourtant, l'on voit par la suite du récit que les parents de Moise avaient eu déjà deux enfants, une fille nommée Myriam et un garçon nommé Aaron. Donc le fait de présenter Moise comme étant le seul enfant qui est né du mariage de ses parents alors que ces derniers avaient eu déjà d'autres enfants avant lui, est simplement un style utilisé par l'auteur pour montrer que Moise naquit sous le règne de ce nouveau roi égyptien et sa naissance coïncida avec l'année où ce roi avait pris la décision de soumettre les israélites au travail forcé et de tuer tout leur garçon nouveau-né.

Ceci est une preuve manifeste que l'ordre du dit nouveau roi égyptien d'oppresser les enfants d'Israël et de tuer tout garçon qui naitrait d'une femme israélite, n'a été donné qu'après la naissance et le sevrage d'Aaron, frère ainé de Moise. Sinon, il aurait également été caché par ses parents de peur qu'il soit tué par le pharaon.

Une autre preuve qui confirme la justesse de cette thèse, c'est que selon Exode 2 :23, le dit nouveau roi égyptien mourut pendant que Moise était en exil au pays de Madian où il passa quarante ans. Ceci implique à dire que Moise et toute sa famille étaient des contemporains de ce nouveau roi égyptien, car ce dernier ne pouvait naturellement pas mourir du vivant de Moise s'il avait commencé son oppression trois siècles passés.

De toute évidence, l'équation est plus que simple. La durée de l'oppression des israélites en Egypte était seulement d'une quatre vingtaine d'année à savoir :
- De la naissance de Moise à sa fuite au pays de Madian = 40 ans.
- La durée de son exil au pays de Madian = 40 ans.
- Son retour d'exil sur ordre de Dieu après la mort mentionnée dans Exode 2:23 du dit nouveau roi, et la durée de sa mission de libération des enfants d'Israël depuis le jour où il s'est présenté devant le successeur du dit nouveau roi jusqu'après la traversée miraculeuse de la mer rouge = moins de 5 ans.

Cela étant, la durée totale de l'esclavage des israélites en Egypte est de 40 ans + 40 ans + moins de 5 ans = une quatre vingtaine d'années (Actes des apôtres 7 :22 à 35). Car selon les informations fournies par le livre d'exode, l'oppression des israélites en Egypte n'avait jamais commencé quelques siècles avant la naissance de Moise, mais bien plutôt sous le règne du dit nouveau roi qui était contemporain de Moise et qui mourut du vivant de ce dernier.
Les vrais calculs donnent 1491+80 ans = l'an 1571. Papa Simon KIMBANGU n'a pas existé à cette époque là et l'an 1491 du baptême du monarque Kongo n'a rien avoir avec les Noirs, ça ne veut rien, et alors rien dire du tout.
Une fois de plus, l'année 1921 qui donnerait le coup d'envoi de la prétendue mission de Papa Simon KIMBANGU pour la prétendue libération de la race noire selon le Kimbanguisme dit traditionnel, vole non seulement en éclats ,mais aussi l'ignorance de Nkusu des inexactitudes et contradictions des textes bibliques sur la durée exacte de l'esclavage des israélites en Egypte, prouve à suffisance qu'il ne se sert du nom de Papa Simon KIMBANGU dont il serait l'incarnation que pour se faire un nom et gagner son pain .

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site